Logo Manivelles occitanes                Faire ses arrangements d'orgue de barbarie        

 

Accueil

Faire entendre
   Les timbres
   Le rythme
   Le tempo
   Les notes
   Le silence

Performances techniques
   La perforatrice
   L'orgue
   Le carton
   La voix
   La gamme de l'orgue

Théorie musicale
    Mode et tonalité
    Accords
    Mesure et temps

Créer un arrangement
     Nettoyage Midi
     La mélodie
     La grille d'accord
     La basse
     L'accompagnement
     Le contrechant
     Les ornements
     La finalisation

Travailler un fichier midi

adresse courriel


Orgue_carton.jpg (147286 bytes) On trouve beaucoup de site sur la construction de l'orgue ou des perforatrices pour fabriquer les cartons, par exemple celui de Pierre Pénard à qui j'ai emprunté la composition de ces pages et même la photo que vous voyez ici.

Peu donnent des conseils pour les arrangeurs en herbe Je n'ai réellement trouvé que le site de Harold Muller (en anglais, pour ceux qui n'ont pas la maitrise de cette langue, je propose une traduction ci-jointe). J'avais aussi trouvé en allemand le site de Rolf P. Leibold, moins complet mais il a supprimé cette partie de son site.

Ces pages relatent mon expérience et mes réflexions dans la passionnante découverte de l'orgue de barbarie au travers de l'harmonisation des airs. Elles n'ont pour but que de susciter chez le visiteur un patage de ses propres expériences, ou pourquoi pas le désir de se lancer dans ses propres arrangements.

La première démarche est de bien savoir ce qu'on veut faire entendre. Un chant c'est un texte sur une mélodie, mais aussi avec un rythme, et un accompagnement harmonique. Le plus difficile pour moi est de partir d'un fichier écrit pour un orchestre et de devoir renoncer à certains effets car les garder à l'irgue rendrait l'ensemble trop brouillon et indiscernable. C'est pour cela que je fais un premier chapitre sur ce qu'on veut faire entendre.

Un prérequis à la démarche d'arrangement est de bien connaître les possibilités mais aussi les limites de ses outils, l'orgue bien sûr mais aussi la machine à perforer ses cartons ainsi que (si on veut utiliser l'orgue pour accompagner les chants) sa voix. C'est la rubrique performances techniques.
Même si la musique reste d'abord une question de ressenti et de sensation, il n'est pas inutile de maire le pont sur des notions de théorie musicale adaptées à l'orgue de barbarie : comment rendre le rythme ? Quelles sont les règles d'harmonisation pour trouver et utiliser une grille d'accord ?

On peut alors essayer de se faire un arrangement. en travaillant sur ses différentes parties : la mélodie;, la basse, l'accompagnement, le contrechant, les fioritures.. Il ne s'agit pas d'une méthode structurée (je renvoie à l'article de Harold Mueller pour cela) mais de remarques à partager et à compléter.
Enfin, j'essayerai de monter les difficultés rencontrées sur des exemples en partant d'un fichier midi trouvé sur internet, ou d'un air  dont on a pu transcrire la mélodie.

Ces pages ne prétendent pas comporter la totalité des informations nécessaires à la réalisation d'un carton. Mais elles peuvent aider !
Tous les arrangements qui sont présentés ici, sont la propriété de l'auteur de ces pages ou des copains qui ont bien voulu me donner l'autorisation de publier leurs compositions. Dans le cas contraire, toutes les fois que je le peux, je m'efforce toujours de citer mes sources. Bien sûr tout est librement réutilisable et imitable, pourvu que ce soit à des fins non commerciales. Et puis si vous publiez quelque chose, présentant des réalisations dont l'inspiration émane de manière évidente de ce que vous avez trouvé ici, merci d'avoir la courtoisie d'en citer la provenance... :o) 

Je tiens tout particulièrement à remercier ici ma compagne Claudine avec qui je partage ma passion et qui, par son oreille musicale, ses conseils et son expérience pédagogique, m'a permis de m'améliorer dans la confection d'arrangements et dans la manière de transmettre mon expérience.  

 
François Hau

Dernière mise à jour le 25/04/12.

compteur